Structure du blogue

Autres mondes


L'Œil Cosmique


La Vérité est Ailleurs


La Quête de la Vie


Le voyage galactique


Divers



Banière



Voyager dans le passé

— 5 juillet 2022 —



Le voyage dans le temps est une thématique de la physique très intéressante et possédant beaucoup plus d'angles d'approches que ce que la plupart des gens imaginent. Présentement nous allons nous attaquer à l'un d'entre eux : celui permettant d'accéder au passé à partir du présent, grâce à l'astronomie.

Nous pensons vivre dans le présent, mais en vérité, l'essentiel de notre expérience de la vie provient du passé. Un passé très très récent, de l'ordre de quelques fractions de seconde la plupart du temps. Pourquoi cela ? Car toutes les informations qui proviennent de l'extérieur (lumière, son, odeur...) ont mis un certain temps à nous arriver, et plus la source de l'information se trouve loin, plus il aura fallu de temps pour que l'information qu'elle nous envoit nous atteigne.

Vous me direz "Ok nos sens ne captent peut-être pas l'environnement instantanément, mais c'est trop insignifiant pour dire qu'on voyager vraiment dans le passé..." et vous n'avez pas vraiment tord... jusqu'à ce que vous dirigiez vos yeux vers le ciel !
 

Illustration

Photographie de Hit The Road


Lorsque l'on regarde un objet en face de nous, il est bien souvent à quelques mètres de distances. Au maximum une montagne lointaine peut se situer à quelques dizaines ou centaines de kilomètres. Mais quand on jete notre regard au delà du bleu du ciel, tous ce sur quoi se posent nos yeux (sauf les avions et satellites) se trouvent au minimum à plusieurs centaines de milliers de kilomètres.

La Lune par exemple est en moyenne à 300 000 km de la Terre. Ce qui tombe bien puisque c'est quasiment la distance que parcourt la lumière en une seconde. En regardant la Lune c'est en réalité des rayons lumineux du Soleil se reflétant sur la Lune qui attérissent dans nos yeux, par conséquent il leur aura fallu à tous près d'une seconde pour partir de la Lune et terminer dans notre rétine. Ce que l'on voit de la Lune maintenant est donc en réalité ce qu'elle était il y a 1 seconde.

Vous voyez l'idée ? Considérez à présent le fait que la lumière parvenant du Soleil met 8 minutes pour nous parvenir, alors cela signifie qu'en regardant le Soleil dans le ciel (pitié ne faites pas ça) on le voit à la position à laquelle il était réellement il y a 8 minutes. Par exemple en fin de journée lorsque le Soleil passe sous l'horizon, et bien cela fait 8 minutes qu'il était déjà en dessous !

Vous trouvez ça dingue ? Attendez de regarder encore plus loin ("attendre" est effectivement le bon terme). La nuit, quand il fait noir (c'est souvent le cas), regardez l'étoile la plus brillante se trouvant le plus haut dessus de vous, il s'agira surement de l'étoile Vega. Elle se trouve à 25 années-lumière de la Terre. Cette distance signifie que la lumière de cette étoile met 25 années à nous parvenir. Si, pour une raison obscure, elle venait à se transformer en trou noir aujourd'hui, nous ne la verrions disparaitre dans le ciel que dans 25 ans !

Illustration


Plus terrifiant encore : il existe un système solaire, le système TRAPPIST, qui possède plusieurs planètes habitables. Supposons que dans les mois ou années à venir, certains astrophysiciens découvrent grâce au James Webb Space Telescope de la vie à la surface d'une de ces planètes. Si par malheur, comme pour Vega, l'étoile TRAPPIST-1 explose aujourd'hui de manière subite, et bien pendant les 40 années à venir (40 étant le nombre d'années-lumière nous séparant de ce système) ces astrophysiciens étudierons un monde extraterreste qui, en réalité, n'existe déjà plus.

Ou si le destin est plus joyeux et que leur étoile n'explose pas et qu'en plus la "vie" à la surface de l'exoplanète TRAPPIST-1 e se révèle être une civilisation avancée, alors il se peut que les astrophysiciens de cet autre monde observent la Terre avec leur propre Super Telescope Spatial, et qu'ils y voient la sortie de l'album Thriller de Michael Jackson.
Par quelle magie ? Et bien tout simplement parce qu'à cause des 40 années-lumière de distance, ils ne verraient pas la Terre d'aujourd'hui, mais la Terre d'il y a 40 ans, donc la Terre de 1982. Voilà donc le "voyage" vers le passé !

Voir loin, c'est voir dans le passé. Et il est possible de pousser ce mécanisme physique encore plus loin (littéralement). En observant d'autres galaxies, on observe en réalité ce qu'elles étaient il y a plusieurs millions d'années !
Vous voulez aller encore plus loin ? Remonter encore plus dans le passé ? Regardez entre les étoiles, au plus profond de l'espace lointain, à plus de 13.8 milliards d'années lumières. Là-bas, vous contemplerai la naissance de l'Univers, l'allumage des Premières Étoiles.


Le jour où vous vous sentirez nostagique du passé, levez les yeux au ciel, et souvenez-vous que vous avez accès au passé de chacun des autres mondes, et que quelqu'un là-haut à accès à celui du votre.



Partager



Si ce billet vous a plus, faites le moi savoir par message ! (bouton "contact" au pied de la page)
Ou rejoignez la Newsletter pour être au courant de ceux à venir !

Pour discuter ou poser une question, rejoignez le Discord de la Star Légion !

Astuce : Cliquez sur la fusée pour revenir en haut de la page



Newsletter StarCall
Un article inédit et gratuit par mois

100% des abonnés à StarCall brillent en société !

Abonnez-vous pour recevoir la newsletter StarCall mensuellement.

Vous ne recevrez un email que pour chacune de ces trois situations :

  • Un nouveau billet dans le blog
  • Un récapitulatif mensuel des découvertes exoplanétaires
  • Un astéroide fonce sur la Terre (vous serez le premier averti)
Vous pouvez vous désabonner à n'importe quel moment.